Malcolm Shaw MacLaren, l’héritier spirituel de Théo Varlet

Le nom de Malcolm MacLaren (1) m’est apparu pour la première fois à la lecture du livre de Felix Lagaluare Theo Varlet. Sa vie-Son œuvre (2). J’ai eu le sentiment, en lissant la rétrospective qu’il y dresse à l’intention du poète chemineau, qu’une relation d’un genre tout particulier avait dû exister entre eux. Puis, j’ai eu la bonne fortune d’acquérir un petit lot composé de quelques papiers et de plusieurs livres lui ayant appartenu. Ce fait heureux a ouvert une fenêtre à travers laquelle pouvoir scruter l’antichambre de sa vie et m’a permis de suivre quelques pistes dont certaines ont abouti.

Malcolm MacLaren vers 1929. Separata de Douze sonnets et un poème de Théo Varlet. Lille: Mercure de Flandre, 1929

L’une des constatations qui en ressortent est le fait que MacLaren a été pris sous l’aile de Théo Varlet et que celui-ci a assumé le rôle de maître et de guide en ce qui concerne son instruction linguistique et littéraire. MacLaren a sans doute trouvé là l’occasion de nourrir son esprit et d’apprendre d’avantage grâce au verbe riche, puissant et terriblement coloré de Varlet. Il devient, avec le temps, un remarquable disciple vouant une admiration voire une dévotion profonde au maître. La singulière personnalité de Théo Varlet et les quelques affinités qu’ils partageaient, telles leur ferme position pacifiste et une passion débordante pour la vie et l’œuvre de Robert-Louis Stevenson, feront en sorte que leur relation soit des plus solides et durables. On les imagine, par exemple, se rencontrant régulièrement dans la demeure de Varlet à Cassis sur Mer, où celui-ci menait une existence paisible et de retraite entièrement dédiée à la littérature, ou à Saint-Valéry-sur-Somme (Bouche du Rhône), où le poète aimait aller en villégiature passer les mois les plus chauds de l’été.

Une collaboration étroite en découle qui aura comme résultat, entre autres, la réalisation d’un projet de traduction en langue anglaise d’une partie de la production poétique de Théo Varlet. Poems by Théo Varlet (3), publié par The Village Press en 1926, contient une introduction de Malcolm MacLaren où il fait siennes les mots employés par le maître lorsque celui-Théo Varlet. Poems by Théo Varlet. Idbury, Kingham, Oxon: The Village Press, sans date.ci donne les raisons pour lesquelles il a traduit la plupart des livres de Stevenson: « pour mon unique satisfaction, pour honorer mon auteur favori » (4). Devenu membre honoraire du club de français de l’université d’Oxford, il organise des soirées poétiques durant lesquelles il ne manque pas de faire connaitre l’œuvre de son «auteur favori». Je le soupçonne même d’être à l’origine de la publication de L’île Féréor (5), une adaptation de Le roc d’or à l’usage des étudiants anglophones de langue française dont les arrangements sont de A. C. Smith.

Malgré son athéisme reconnu, Théo Varlet croyait fermement a la survie de l’esprit après la disparition physique de l’individu, l’essence de chaque être humain faisant partie d’une conscience commune et éternelle. Par son alliance avec Malcolm MacLaren, il s’assura aussi la sauvegarde de son œuvre et sa pérennité dans le temps. Il fut chargé, comme nous le savons déjà, de ramasser et en faire le tri des inédits laissés par Varlet après son décès en octobre 1938. Ce fait, ainsi que certains témoignages, nous oblige à le reconnaitre comme l’héritier spirituel du « roseau pensant ». (6)

Parmi ces témoignages il est celui de Jean Baltus, le peintre ami de Théo Varlet déjà mentionné dans un billet précédent. Son envoi manuscrit sur l’exemplaire de Poèmes choisis (7), qu’il remet à Malcolm MacLaren après l’avoir précieusement gardé pendant des nombreuses années, ne fait pas l’ombre d’un doute: « A l’ami Malcolm Mac Laren héritier spirituel de Théo Varlet… ».

Ce qui précède n’est qu’un avant-gout des connaissances que je détiens aujourd’hui sur ce grand ami de Théo Varlet, écossé d’origine, dont on est obligé d’en parler lorsque nous plongeons dans l’univers Varlet car leurs vies respectives se sont trouvées profondément liées. Je ferai l’exposé détaillé de mes découvertes dans une série de billets successifs qui je compte publier un peu plus tard cette année. Vous verrez, elles sont aussi passionnantes que celles qui concernent à Varlet lui-même.

1- Nom à orthographe fluctuant: MacLaren, Mac Laren, Mc Laren, McLaren. Nous employons ici sa forme la plus fréquemment utilisée.

2- Felix Lagaluare Theo Varlet. Sa vie-Son œuvre. Paris: L’amitié par le livre, 1939.

3- Théo Varlet. Poems by Théo Varlet. Translated from the french with the autour’s approval of the text by Malcolm McLaren. Idbury, Kingham, Oxon: The Village Press, sans date.

4- Ibid.: 8.

5- Théo Varlet. L’île Féréor. Adapted from «Le roc d’or» by Théo Varlet. Arranged and edited by A. C. Smith. London: Macmillan and Co. Limited, 1933.

6- « Car avant de tomber au néant sépulcral, / Je me rappellerai que moi, roseau – dieu! – j’ai / Tenu les mondes aux creux infime de ce crâne, / Et que je fus un soir, dans l’immense Univers, / -Dans l’aveugle Univers, l’éclair qui l’a jugé ». Du poème « Confrontation » dans: Théo Varlet. Paralipomena. Paris: Les Éditions G. Crès et Cie, 1929: 115. Évocation du Roseau pensant de Blaise Pascal.

7- Théo Varlet. Poèmes choisis, 1910-1910. Cassis: chez l’auteur, 1911.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Anne
    Août 19, 2014 @ 11:38:14

    Réponse

    • tahonero
      Août 20, 2014 @ 00:49:52

      Dear Ms Maclaren,
      Thank you very much for sending me the links to the digital version of La Proue available at the BNF,
      Seeing your family name, are you in any way related to Malcolm McLaren?
      Regards,

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :