Au chemineau faisant halte sur ce blog…

Théo Varler vers 1933.Cet espace se veut un endroit de diffusion de l’œuvre prolifique de Théo Varlet, écrivain aussi remarquable que l’oubli et l’ostracisme auquel il à été condamné. Son œuvre est, nonobstant, d’envergure: des très nombreux écrits dans le domaine de la poésie, la nouvelle, le romanpsychologique et d’anticipation, les sciences, la traduction et la christique littéraire et scientifique.  Né à Lille en 1878, il décéda à Cassis en novembre 1938 dans la plus grande détresse physique et économique. C’était une époque aux prises avec d’énormes bouleversements littéraires et politiques qui allaient enterrer sa mémoire pour toujours. Pour toujours?…

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Fabrice Mundzik
    Août 09, 2014 @ 10:07:01

    « Théo Varlet, écrivain aussi remarquable que l’oubli et l’ostracisme auquel il a été condamné. » : Non, le grand Théo Varlet n’est pas oublié ! Il y a toujours autant d’amateurs de ses œuvres, même si, effectivement, on parle peu de lui. Pour info, ami de J.-H. Rosny aîné, Théo Varlet ne pouvait qu’apparaître sur le Blog dédié aux frères J.-H. Rosny : http://jhrosny.overblog.com/search/varlet/ Bravo pour votre travail très instructif et passionnant.

    Réponse

    • tahonero
      Août 10, 2014 @ 00:28:51

      Merci de vos commentaires Fabrice. En fait, je visite votre blog de temps à autre à la recherche des informations si intéressantes que vous donnez au sujet de Théo Varlet.

      Vous avez raison: nous sommes beaucoup aujourd’hui à nous intéresser à l’œuvre de Varlet. Mais l’ostracisme et l’oubli dont je parle concerne la “critique officielle” de l’époque, celle qui usait des grands moyens et avait la capacité de se faire entendre partout en France. Je développerai certainement un jour cette question dans un des mes billets. Pour le moment, je me contenterai de vous faire part d’une anecdote qui vous fera rire: lorsque j’ai visité Lille pour la première fois, j’ai désespérément cherché cette fameuse Place Théo Varlet où se trouvait le non moins renommé Institut médico-légal de la ville. Personne à l’office de tourisme de Lille n’a été capable de m’indiquer l’emplacement. Lorsque je suis parvenu à m’y rendre, je me suis retrouvé au milieu d’un embranchement routier où nul écriteau indiquait le nom du lieu. Ayant aperçu un commissariat de police non loin de là, j’y suis aller me renseigner. Mon côté railleur m’a poussé à dire que j’étais à la recherche d’un important personnage porté disparu. Ce que je ne pouvais pas imaginer ce que les agents de police allaient prendre mes mots au pied de la lettre. J’ai dû m’expliquer et, fort heureusement, le tout s’est terminé dans un grand éclat de rires.

      Je vous félicite de votre excellent travail de préservation de la mémoire des frères Rosny et vous remercie de l’attention que vous portez à mes billets.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :